6 décembre 2022 à 14h58

Le dirigeant qui fait une remarque inappropriée sur le physique d'une salariée ne commet pas de harcèlement sexuel

Le dirigeant qui fait une remarque inappropriée sur le physique d'une salariée ne commet pas de harcèlement sexuel
Dans une décision du 23 novembre 2022, la Cour de cassation illustre ce qui peut ou non caractériser des faits de harcèlement sexuel. Dans cette affaire, un dirigeant avait eu une remarque inappropriée sur le physique d’une salariée. Ce fait unique - même répréhensible - n...