22 septembre 2020 à 17h33

La messagerie professionnelle, ce n’est pas le bon endroit pour « se lâcher » sur ses collègues et critiquer l’entreprise

La messagerie professionnelle, ce n’est pas le bon endroit pour « se lâcher » sur ses collègues et critiquer l’entreprise
Les messages issus des outils de communication d’entreprise peuvent fonder un licenciement pour faute grave, si leur contenu n’a pas de caractère personnel et s’ils sont obtenus de manière loyale et licite. Petit rappel avec un arrêt d’espèce de la Cour de cassation du 9 septembre...