6 janvier 2021 à 11h50
Print

La faute grave du salarié n'excuse pas un licenciement vexatoire

La faute grave du salarié n'excuse pas un licenciement vexatoire
Même si les faits reprochés à un salarié sont établis et justifient la qualification de faute grave, l'employeur qui jette publiquement l'opprobre sur l'intéressé s'expose au versement de dommages et intérêts. ...